„Les hommes qui passent”-Patricia Kaas

Les hommes qui passent, Maman
M’envoient toujours des cartes postales
Des Bahamas, Maman
Les hommes qui passent tout l’temps
Sont musiciens artistes peintres
ou comédiens Souvent. 

Les hommes qui passent, Maman
M’offrent toujours une jolie chambre
Avec terrasse, Maman
Les hommes qui passent je sens
Qu’ils ont le coeur ŕ marée basse des
envies d’océan.

Les hommes qui passent, pourtant
Qu’est-ce que j’aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent, Maman
Ne m’donnent jamais rien que d’l’argent.

Les hommes qui passent, Maman
Leurs nuits d’amour sont des étoiles
Qui laissent des traces, Maman
Les hommes qui passent, violents
Sont toujours ceux qui ont gardé
Un coeur d’enfant, perdant.

Les hommes qui passent, pourtant
Qu’est-ce que j’aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent, Maman
Ne m’donnent jamais rien que d’l’argent.

Les hommes qui passent, Maman
Ont des sourires qui sont un peu
Comme des grimaces, Maman
Les hommes qui passent troublants
Me laissent toujours avec mes ręves
Et mes angoisses d’avant.

Les hommes qui passent, pourtant
Qu’est-ce que j’aimerai en voler un
Pour un mois pour un an
Les hommes qui passent Maman
Ne m’donnent jamais rien que d’l’argent.

Les hommes qui passent Maman

Reclame

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

w

Conectare la %s

%d blogeri au apreciat asta: